AddThis Social Bookmark Button

Aujourd’hui, nos maisons sont de plus en plus équipées, nos placards et nos penderies de plus en plus remplis… Et pour répondre à cette explosion de la consommation, pour fabriquer tous ces objets et tous ces vêtements, les usines tournent à plein régime et émettent des tonnes de CO2. Fabrication, confection, transport, derrière chacun de nos achats se cache l’équivalent de plusieurs fois son poids de carbone (allez faire un tour sur cette base de données des empreintes carbone de certains produits de consommation pour vous faire une idée : http://bit.ly/ceJKRr).
Pourtant, en achetant mieux et de meilleure qualité, en étant un tant soit peu débrouillard, bricoleur et imaginatif, il est très simple de réduire les émissions de CO2 liées à nos achats sans se priver et sans bouleverser notre mode de vie et notre confort.

1)    Achetez des produits durables, offrez-vous la qualité


L’éphémère est à la mode : vite consommé, vite utilisé, vite jeté. Sous prétexte qu’il est moins cher, on a souvent tendance à acheter un produit de second choix plutôt qu’un produit comparable de meilleure qualité. Pourtant, et c’est évident, un produit de bonne qualité durera plus longtemps qu’un produit similaire de moins bonne qualité. C’est valable pour les vêtements, les appareils électroménagers, les meubles, etc. S’ils sont certes plus onéreux à l’achat, ils représentent une économie à long terme et produisent moins de déchets car on les remplacera moins souvent. Lors de vos achats, privilégiez donc plutôt un produit robuste et résistant qui vous durera plusieurs années.
Comparez les différents modèles disponibles, leur lieu de fabrication, leur garanties, leur apparente solidité, leur durée de vie, leur « réparabilité » et n’hésitez pas à demander des informations à un professionnel si vous avez un doute. Réfléchir à la durée de vie des produits peut devenir un réflexe qui vous fera faire des économies d’argent et de CO2.



2)    Prolongez la durée de vie de vos affaires.


La meilleure façon de ne pas acheter du neuf et de ne pas gaspiller inutilement de l’énergie et des matières premières, c’est encore d’exploiter d’abord l’actuel et l’ancien. Alors faites durer le plaisir et essayez de donner une seconde chance à vos objets, votre porte-monnaie et la planète vous le rendront !

-   réparez : Le manche de votre aspirateur est cassé ? Plutôt que de vous en débarrasser et d’acheter un nouvel appareil tout nouveau tout beau, voyez si vous ne pouvez pas le réparer ou commandez un nouveau manche. Sachez d’ailleurs que pour l’électroménager, il existe des réseaux, tels que ENVIE (www.envie.org), spécialisés dans la remise en état d’appareils et leur revente à faible prix et sous garantie. Dans la mesure du possible, essayez de réparer ce qui est cassé plutôt que de le jeter. Vous ferez non seulement d’importantes économies, mais vous vous découvrirez peut-être des talents de bricoleur que vous ne vous soupçonniez pas ! Si vous ne savez pas comment vous y prendre, demandez autour de vous, il y a bien une connaissance bricoleuse dans votre entourage qui se fera un plaisir de vous aider et de vous apprendre. Lisez par exemple le témoignage de Sophie de Lyon qui a remis en état un vieux vélo plutôt que d’en acheter un nouveau. De la même manière, un fil et une aiguille peuvent redonner vie à un vêtement troué ou simplement décousu. Faites juste attention à vos doigts !

-    récupérez, recyclez, détournez : « rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ». Avec un peu d’imagination et de créativité, il est très facile et très amusant de détourner des objets de leur utilisation initiale et de leur donner une deuxième, voire, une troisième vie. Des boîtes de conserve peuvent ainsi rapidement se transformer en pots à crayon, une vieille botte en pot de fleur, une palette et quatre roulettes en table basse, un étui à guitare en étagère, une planche de snowboard en banc… Si vous manquez d’idées, allez faire un tour sur Internet, les sites ne manquent pas (www.recyclart.org/…) et inspirez-vous de ce qui se fait déjà. Là encore, vous ferez des économies, réduirez vos déchets, et prendrez plaisir à bricoler et à personnaliser votre intérieur comme nulle part ailleurs.

3)    Faites du neuf avec du vieux


Beaucoup d’entre nous ont le réflexe d’aller en magasin pour acheter neuf ce dont nous avons besoin. Il existe pourtant des alternatives plus économes et qui n’ont aucun impact carbone.

-    sautez sur l’occasion : un bon moyen de ne pas acheter du neuf est d’acheter du vieux. Les vide-greniers et autres brocantes, bourses aux skis, aux livres, etc. regorgent d’objets et d’appareils souvent encore en parfait état de marche et à des prix défiant toute concurrence. Vos amis ou des amis d’amis de vos amis ont peut-être aussi des meubles, des appareils ou des vêtements dont ils veulent se débarrasser. Renseignez-vous autour de vous. Il existe aussi de plus en plus de sites Internet (www.leboncoin.fr, www.2xmoinscher.com, www.envie.org/-Electromenager-.html, www.annonces.ebay.fr…) qui permettent d’acheter d’occasion toute sorte d’objets.
-    louez ou empruntez : il y a des objets dont on se sert tous les jours : fourchette, brosse à dents, salière… D’autres, comme une perceuse ou un taille-haie relèvent d’un emploi plus occasionnel. Il est plus rentable de louer ces appareils plutôt que de les acheter à prix fort et de ne s’en servir que quelques fois dans l’année. Rendez-vous par exemple sur www.e-loue.com. Vous pouvez aussi les acheter à plusieurs avec des amis ou des voisins et les partager. C’est aussi ça l’esprit 10:10, échanger avec les autres et agir ensemble.
-    troquez : le troc est sans aucun doute l’activité économique la plus ancestrale qui soit. Elle n’a jamais cessé d’exister et se développe même désormais sur Internet où de nombreux sites ont vu le jour (www.donnertroquer.com/, www.selidaire.org…).

Réduire ses émissions de CO2 au travers de ses achats c’est donc possible. Tout est une question de volonté, d’imagination et de débrouillardise. Enfin, si vous voulez vraiment vous débarrasser de vos objets, consultez la fiche 10 :10 « jeter moins » pour savoir comment « bien jeter ».

Le Geste 10:10 du Jour

Commentaires



GoodPlanet.info